Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.

J’accepte.

öffnungszeiten
Montag bis Freitag:
7 bis 12 Uhr &
13.15 bis 17 Uhr

Heures d'ouverture
lundi bis vendredi :
7 jusqu'à 12 heures et
13.15 jusqu'à 17 heures

Si une entreprise de produits métalliques comme Almeta existe aujourd'hui, c'est en fait grâce à moi.

 

 

Création le 22 décembre 1955
Alois et Erna Wermeling fondent Almeta Handel in Rohprodukte GmbH.

Reprise le 21 mai 1964
À 25 ans, Louis A. Wermelinger junior reprend les rênes de l’entreprise.

Changement de statut le 17 septembre 1979
Mutation d'Amelta GmbH en société anonyme

Année 2007
Scission d'Almeta Neumetall (aujourd'hui Metalix) et d'Almeta Recycling.

Novembre 2011
Claudia Wermelinger prend la tête de l'entreprise

Lorsque j'étais jeune, le père Louis Wermelinger dirigeait un bureau d’innovations techniques. L'incendie de la fabrique de fils métalliques de Trimbach et la maigre couverture d'assurance se sont soldés par une importante perte financière pour la famille. Suite à cet événement, j'ai vu mon argent de poche fondre littéralement. Pour remédier à la situation, je me suis lancé, à ma petite échelle, dans le commerce du vieux papier et des métaux non ferreux. J'avais installé mon stock sous le balcon de notre maison « Friedheim » d’Ebikon. Après avoir eu la bonne idée de vendre aussi le papier collecté dans les environs – destiné en fait à l'école – ma période de vaches maigres a cessé. Mon père, qui observait mon petit commerce d'un œil de plus en plus intéressé, a abandonné ses innovations techniques pour acheter un pont roulant d'occasion, louer un vieux corps de ferme et travailler comme négociant en métaux et en ferrailles. Le crin de cheval et les poils de porc faisaient aussi partie du commerce et j'avais toujours le « privilège » de plonger mes mains dans les fûts nauséabonds pour transvaser dans les sacs les matériaux infestés d'asticots et de mouches. En 1953, mon père s'est établi dans la zone industrielle du canton de Soleure, spécialisée dans la transformation des métaux. Il a installé son entrepôt dans le hangar du restaurant Tell de Bellach. Le chantier de récupération de ferrailles se trouvait dans la cour qui abrite aujourd'hui les places de parking. L'entreprise Almeta a vu le jour en 1955 dans l'Allmendstrasse, sur un terrain de 1500 m2, acquis pour 7.00 CHF le m2.